Longueville

 La Voulzie venant de Provins à l’Est, oblique brusquement au Sud à Longueville pour se jeter dans la Seine près de Bray.  Sa vallée  a servi d’itinéraire, à l’axe routier de la Charité-sur-Loire à Montmirail (D403) puis à la ligne de chemin de fer Paris Bâle. La Nationale 19 (Paris Troyes) n’est pas loin non plus de l’antique ‘’Via Agrippa’’ (D409) qui reliait , mille après mille , Milan à Boulogne-sur-Mer. 

                            rotonde ferroviaire le viaduc   

Les alentours sont boisés avec des étangs qui ont pris la place des anciennes tourbières.

 Longueville  possède une activité économique industrielle depuis la moitié du 19èmesiècle grâce au chemin de fer avec l’implantation de deux entreprises pour la fabrication de tubes en cuivre et en acier, mais leur restructuration  a entraîné l’arrêt de plusieurs ateliers et créé un état d’abandon dans le centre du village.

 Depuis 1968 dans son Musée Vivant du Chemin de Fer,  l’association A.J.E.C.T.A. sauvegarde le patrimoine ferroviaire de la région Est et remet en état de marche, locomotives à vapeur et vieux wagons de voyageurs. 

, auquel se rattache le hameau de Lourps avec sa chapelle et le cimetière communal est un village de 1700 habitants, situé au Sud Est de la Seine-et-Marne, à la limite du Montois et du Plateau de la Brie. Ce village est en limite des trois cantons de Provins, Donnemarie-Dontilly et Bray-sur-Seine.